Prendre rendez-vous en ligneDoctolib

L'hypnose ... qu'est-ce que c'est ?

Le terme « hypnose » est utilisé pour décrire une modification de l’état de conscience d’une personne. Dans le cas de l’Hypnose Classique, première forme d’hypnose apparue, cette modification passe par une dissociation de la personne. En effet, le but est de séparer l’inconscient de la personne de son esprit conscient.

Derrière ce terme de « dissociation » se trouve un état naturel de notre cerveau, que chacun d’entre nous connait et expérimente chaque jour depuis sa naissance. Vous savez bien : ces moments où on est un peu ailleurs, « dans la lune » … qu’on a « les yeux dans le vague » … ou qu’on entend sans vraiment écouter …

Et comme tout le monde le sait : tout n’est pas ou noir ou blanc … comme toute chose de la vie, cet état d’hypnose, cet état dissocié, peut se montrer très versatile : de l’état de transe léger, quand par exemple vous êtes dans vos pensées sur l’autoroute, jusqu’à un état plus profond, à la frontière du sommeil, où le corps s’engourdit, les sons devenant feutrés et les couleurs moins vives. 

L'Hypnose Ericksonienne et la Nouvelle Hypnose :

Toutes deux dérivées de l’Hypnose Classique, ces dernières se différencient par la part principale accordée au soin de la personne hypnotisée.

En effet, le but premier de ces formes d’hypnose est de permettre à une personne de surmonter des blocages mentaux afin d’atteindre ses objectifs !!

Car, tout comme le fonctionnement de notre corps, le fonctionnement de notre esprit est majoritairement inconscient …

J’imagine que vous ne faites pas exprès de respirer … de dilater vos pupilles dans l’obscurité … ou encore d’entendre plus à gauche ce qui se trouve à votre gauche … Et j’imagine aussi que vous ne faites pas exprès d’avoir une peur, un manque de confiance, une addiction … 

Eh bien voilà : par le biais de l’état hypnotique, nous allons à la rencontre de votre inconscient, pour lui parler, lui qui, contrairement à notre esprit conscient, a une emprise sur nos fonctionnements automatiques, nos émotions, nos sentiments … Cela explique donc l’intérêt de renouer ce dialogue avec l’inconscient, et la « magie » que peuvent provoquer des mots, biens choisis, pour apaiser les maux du corps comme ceux de l’esprit.

La PNL (Programmation Neuro Linguistique) :

Derrière ce terme pas très compréhensible se trouve une démarche scientifique et thérapeutique.

Dans les années 1970, un linguiste et un mathématicien américains se sont attachés à comprendre les raisons expliquant le succès de certains thérapeutes, et notamment Milton Erickson. En effet, certains parvenaient à mieux soulager les maux de leurs patients : plus vite, plus durablement et plus efficacement.

N’utilisant que des mots, il paraissait évident que ces thérapeutes les maniaient d’une manière plus efficiente. C’est de l’étude de leur communication qu’est née la PNL.

Ses créateurs ont donc déterminé la connexion entre la manière de communiquer et ses impacts sur le cerveau, et inversement. Par exemple, il leur est donc apparu qu’une phrase, dite de deux manières différentes, pouvait provoquer des réactions opposées chez la personne qui les entend. 

Suite à ces études, ils ont donc formulé un ensemble de techniques de communications propres à servir un processus thérapeutique. Les outils de PNL permettent donc une thérapie plus efficace, et plus rapide car plus précise.